Ce séminaire est commun au Master 2 et au Doctorat d’Études théâtrales.
Les séances de travail comprendront une partie de formation à la recherche en abordant les questions méthodologiques, théoriques, critiques et éthiques d’un travail de recherche ainsi que les questionnements spécifiques qu’ils entraînent ; ces séances permettront aussi de réfléchir aux orientations actuelles de la recherche dans les arts du spectacle. La seconde partie permettra aux étudiants de présenter et discuter l’état de leurs travaux en cours.
Dans sa brève mais riche histoire, par vocation ou par nécessité, la télévision s'est souvent trouvée au carrefour de différents arts et modes d'expression, dont elle a permis la diffusion ou encouragé la production. Ainsi a-t-elle accueilli un ensemble de pratiques et de discours concernant la peinture, la sculpture, la musique, la littérature ou le cinéma et, aujourd'hui, les « nouveaux médias ».
C'est cette position intermédiale de la télévision qui fera l'objet de ce cours, articulé autour de réflexions théoriques sur la nature du médium télévisuel mais aussi d'interventions centrées sur des problématiques et des exemples précis. Les étudiants seront incités à leur tour à s'emparer de ces questions pour les relier à leur travail de recherche.
Ce cours se propose de parcourir la généalogie de la médiation du spectacle vivant, depuis les premières préoccupations du théâtre populaire de s’adresser à un large public, jusqu’aux mutations contemporaines imposées par l’individualisation des pratiques culturelles et le développement des usages du numérique, en passant par les questionnements suscités par « l’échec de la démocratisation de la culture ». La perspective théorique sera complétée d’exemples de dispositifs de médiation du spectacle vivant.

Espace-cours associé au

Master Professionnel NUMIC