Fedrico García Lorca: Poeta en Nueva York
Le travail de terrain est une composante essentielle pour aborder des problématiques propres à l'histoire culturelle. À partir d'expériences concrètes, il s'agira de comprendre les enjeux (travail sur le temps présent, relations avec des acteurs de l'histoire qui en sont aussi témoins) et les difficultés de la démarche (codes culturels, accès à la parole, aux archives personnelles; histoires de vie, connaissance du contexte socio-économique, politique; contraintes matérielles), tout en proposant des outils (entretiens, enquêtes, bibliothèques et archives) afin de réaliser un guide du chercheur américaniste, selon les aires géographiques étudiées.
Etude du roman de l'écrivain cubain Leonardo Padura, "La novela de mi vida" (2002). Cuba au XIX° et au XX° siècle.
Il s'agit de travailler sur la construction des mémoires collectives en Amérique latine. Le cours alterne une approche théorique et des études de cas selon une démarche transdisciplinaire (histoire, anthropologie, ethnologie, sociologie). Il porte sur les expériences nationales et le cadre transnational dans lequel elles s'inscrivent. Dans ce cadre le cours aborde trois grands dossiers qui s'inscrivent dans le développement de la recherche sur les études mémorielles en Amérique latine : mémoires collectives et histoires officielles, les révisionnismes historiques et les projets de contre-histoires, les mémoires traumatiques des violences de guerre froide [LC 2020].