"Se pourrait-il qu'on soit assez borné, assez indifférent pour refuser de s'intéresser à la question de savoir comment et grâce à quel gouvernement l'Etat romain a pu, chose sans précédent, étendre sa domination à presque toute la terre habitée et cela en moins de cinquante-trois ans ? On peut sans doute éprouver une curiosité pour d'autres spectacles et d'autres genres d'études, mais trouvera-t-on rien qui soit plus profitable que la connaissance de cette période ?" POLYBE
Ce cours s'adresse aux étudiants du TD n°1 de licence 2 (UEF 2 - histoire médiévale). Lundi de 8h15 à 10h15 (Salle B. 203).
L'espace-cours s'adresse aux étudiants rattachés au TD n°2.
Initiation à l'histoire médiévale II / Introduction à l'Europe médiévale (XIIIe-XVe s.)

Cette seconde "introduction à l'Europe médiévale" couvre une période qui, du XIIIe au XVe siècle, voit progressivement se dessiner les contours d'un espace européen politiquement divisé tandis que s'estompe l'idéal unitaire de la Chrétienté. De la Guerre de Cent ans aux nombreux schismes de l'Église en passant par la Peste noire, les derniers siècles du Moyen Age ont été longtemps assimilés à une période de déclin de la "civilisation occidentale" avant le renouveau de la "Renaissance". Il s'agit de voir comment cette période dite de "crise" a également constitué le lieu et le moment d'une grande inventivité, au plan à la fois politique, religieux, technologique et même esthétique, rendant possible le dynamisme conquérant de l'Europe des Temps modernes.
TD d'accompagnement au cours d'histoire médiévale L2 pour le TD5.
Historiographie Licence 2 - cours Rennes (campus Villejean)
Cours en présentiel jeudi 18h00 à 20h00 Amphi A4
De sa naissance dans le contexte du monde romain finissant au traité d'Union au royaume de France en 1532, la Bretagne a connu au cours du millénaire médiéval de profondes transformations qui ont contribué à façonner la région que nous connaissons. Ce cours examinera les moments clés du Moyen Âge breton en prenant soin de les intégrer dans les grandes évolutions qui ont affecté l'Occident médiéval : de l'Armorique romaine à la Britannia, la création d'un royaume de Bretagne à l'époque carolingienne, la naissance du duché et les nouvelles dynamiques de l'époque féodale, les troubles du XIVe siècle, l'affirmation d'un « État breton » (J. Kerhervé) et son échec à la fin du XVe siècle.
E21F3325 - Sources de l'époque Moderne - Outil Licence 2 - étudiants assidus
Il s’agit de partir principalement de documents d’archives, plus quelques sources imprimées. Le TD est basé sur l'étude de ces documents. Ceci est suivi de présentations par l’enseignant sur le type de source : les archives des notaires, les registres d’Etat civil, les édits royaux, par exemple. Les questions posées à ces sources sont très concrètes : il s’agit de comprendre l’existence des Français d’Ancien Régime dans leur vie quotidienne, dans leurs relations à leur famille, au couple, à l’enfance, à la mort, mais aussi à la religion, à l’Etat qui les gouverne. Ce cours constitue une initiation pour aborder la recherche de Master ensuite qui, en histoire moderne par exemple, suppose d’exploiter des sources diverses et souvent manuscrites. Et il aidera à comprendre comment fonctionne des archives. Le cours doit améliorer aussi les compétences dans les exercices conjoints des commentaires de documents, un exercice essentiel dans les autres UE. Il est un complément nécessaire pour une connaissance plus poussée de l’Ancien Régime : les trois siècles - du XVIe au XVIIIe - sont abordés et de très nombreuses thématiques, depuis la culture matérielle jusqu’à l’histoire politique.
Portée par le mouvement olympique qui se prévaut, à tort ou à raison, d’avoir puisé à la source de l’Antiquité, l’histoire du sport grec antique a connu, ces dernières années, un regain de vitalité. La connaissance du sport grec bénéficie d’une documentation abondante et variée, qu’il s’agisse de décrets honorifiques en l’honneur des athlètes, d’odes poétiques à leur gloire, de statues à leur effigie, de vases figurant des scènes sportives, ou encore de riches vestiges archéologiques. Pensé comme un pilier de l’éducation des jeunes Grecs, le sport est avant tout un mode de sociabilité propre aux élites. On étudiera la vie au gymnase, les différentes disciplines sportives, les modalités de l’entraînement – qu’il s’agisse des infrastructures, des exercices ou de la diététique –, le déroulement et l’enjeu des compétitions locales ou panhelléniques, la place de la tricherie et la corruption, l’entourage des athlètes et la question du professionnalisme sportif, et plus généralement le poids du sport et des concours dans la vie sociale des cités grecques.

Lectures :
M.I. Finley & H.W. Pleket, 1000 ans de Jeux Olympiques 776 av. J.-C./261 ap. J.-C., Paris, 2004 (trad.) ;
W. Decker & J.-P. Thuillier, Le sport dans l’Antiquité. Égypte, Grèce, Rome, Paris, 2004 ;
J.-M. Roubineau, Milon de Crotone ou l’invention du sport, Paris, 2016.

Documents relatifs au cours d'historiographie contemporaine

Ce cours entend montrer aux étudiants l’intérêt d’associer l’étude des matérialités archéologiques à l’analyse des textes, pour la période médiévale. L’archéologie médiévale est une discipline relativement récente (depuis les années 1950) mais dont la contribution à l’histoire des sociétés médiévales est majeure ; dans certains domaines elle a même fait émerger des pans inconnus de cette histoire, en particulier pour le haut Moyen Âge.
L’objectif du cours est de permettre aux étudiants de cerner l’apport de cette archéologie à des thématiques communes aux historiens et aux archéologues, mais également d’apprendre à manier une documentation nouvelle, qu’il s’agisse de données de fouilles ou de documentation planimétrique. Partant de problématiques vues en cours d’histoire, nous verrons donc quelles sont ces contributions archéologiques mais également les nouvelles problématiques développées par les archéologues.